Date:

Share:

Comment protéger les travailleurs de nuit ?

Related Articles

Travailler de nuit peut être difficile, à la fois physiquement et mentalement mais peut aussi être dangereux selon le poste de travail. Dans certaines usines et entreprises, le travail de nuit est indispensable pour leurs bons fonctionnements, cependant il est primordial pour les chefs d’entreprises de mettre en place des démarches pour prévenir tous risques. Quels sont les risques pour la santé ? Comment peut-on les prévenir ? Nous faisons le point dans cet article.

Le travail de nuit, c’est quoi exactement ?

Travailler de nuit ne correspond pas à des horaires dits typiques, c’est-à-dire lundi au vendredi 9h du matin à 17h le soir. Selon l’article L3122-2 du Code du travail « tout travail effectué au cours d’une période d’au moins neuf heures consécutives comprenant l’intervalle entre minuit et 5 heures est considéré comme du travail de nuit. La période de travail de nuit commence au plus tôt à 21 heures et s’achève au plus tard à 7 heures » Ces horaires difficiles correspondent à environ 4 salariés sur 10 en France, un chiffre en hausse chaque année malgré l’accent sur le bien-être au travail mise en place récemment. En outre, les salariés de nuit reçoivent une rémunération plus importante que leurs collègues de jour.

Les risques pour la santé

Bien qu’ils soient mieux rémunérés, le travail de nuit n’est pas sans risque pour la santé mais aussi l’aspect sociale, familiale et biologique du travailleur. En effet, il est difficile de garder contact avec ses amis ou sa famille quand on dort la journée et travail le soir.

Médicalement, le travail de nuit a un impact important sur les troubles du sommeil mais aussi sur la santé psychique, on retrouve plus de troubles de l’humeur ou des dépressions. Encore plus grave, selon une étude du Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), le travail de nuit fait partie de la liste des agents cancérogènes.

De plus, les accidents du travail sont plus accrus lors du travail de nuit à cause du manque de sommeil ou d’une mauvaise luminosité au travail.

Alors que faire ?

Il est tout d’abord recommandé de porter des vêtements adaptés pour le travail de nuit, on pense notamment à une veste haute visibilité par exemple. De plus, on recommande une lampe frontale si besoin est.  Selon l’INRS « l’employeur doit réaliser une évaluation des risques liés aux postes concernés et mener des actions sur le contenu et l’environnement du travail, sur l’organisation du travail (rythmes et horaires de travail). Il doit également assurer une formation, sur les risques et leur prévention, aux salariés qui pratiquent ces horaires. »

Pitashttps://www.pitas.com
Admin et boss du site, ayez confiance, je veille au grain !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Popular Articles