Date:

Share:

Covid 19 en Martinique : un bilan qui s’alourdit de manière drastique !

Related Articles

La Martinique fait partie des régions les plus touchées par la nouvelle vague de contamination du Covid 19 au monde. En dehors du confinement général, l’une des mesures d’urgence requise par le protocole sanitaire est la vaccination de la population. Toutefois, le constat est que la vaccination rencontre une hostilité farouche dans cette région française d’outre-mer. Découvrez dans la suite les principales raisons qui justifient cette hostilité.

La défiance culturelle contre le vaccin explose les contaminations

Des centaines de personnes ayant contractées une forme grave de la Covid 19 sont hospitalisées en Martinique faisant presque implosé les hôpitaux. Néanmoins, les martiniquais restent crampés sur leur décision de ne pas se faire vacciner. Les statistiques montrent qu’à peine 18,6 % de la population de plus de 12 ans en Martinique dispose d’un schéma de vaccination complet.

Plusieurs martiniquais justifient cela par le fait que la métropole Française a une méconnaissance de leur culture. Autrement, elle n’aurait pas exigée que la vaccination se fasse de tous. En effet, le martiniquais possèderait des rapports très solides avec la nature et le monde lui permettant de s’opposer aisément à cette décision de l’Etat. Et pour cause, l’Etat français n’a pas encore réussi à convaincre de la bienveillance de son programme de vaccination. Cette défiance s’observe à tous les niveaux dont notamment celui des agents de santé dont la profession oblige en principe à se faire vacciner. Des pétitions et mouvements naissent de part et d’autre avec à leurs têtes des personnages influents comme des artistes pour relayer cette position.

Des mémoires marquées par le scandale chlordécone

C’est sans doute la raison la plus évoquée par les martiniquais quand il leur est demandé d’expliquer pourquoi ils ne se font pas vaccinés. La région a connu dans les années 1900 une dispersion de substance hautement nocive dans son environnement : il s’agit du chlordécone. Ce produit est parvenu dans la région sous forme de pesticide pour être employé dans les bananeraies. Il s’est donc retrouvé dans les produits alimentaires, les animaux et aussi l’eau en raison de la contamination des nappes.

Les agriculteurs, leurs familles et toute la population s’est retrouvée exposée à cet agent cancérigène qui a causé de nombreux dégâts. En effet, le chlordécone est reconnu par l’OMS depuis de longues dates en tant que perturbateur endocrinien qui cause entre autre le cancer de la prostate. C’est donc un fléau qui a ravagé cette partie des Antilles et dont la grande responsabilité incombe à l’Etat français. Il a suscité de nombreux recours à la justice pour administration de substance nuisible, empoisonnement et mise en danger de la vie d’autrui. Toutefois, des dommages irréparables dont les pertes en vies humaines avaient déjà été constatés. Les indemnisations perçues n’ont pas réussies à effacer de la mémoire des martiniquais ce scandale et la participation active de l’Etat à son occurrence.

En bref, l’évolution inquiétante du Covid 19 en Martinique est principalement causée par une défiance au vaccin proposé par l’Etat français. Et pour cause la région a été marquée par une situation similaire du passé qui a tourné au vinaigre. Toutefois, au regard du bilan qui s’alourdit, on arrive à se demander s’il ne serait pas temps pour les martiniquais de prendre le risque !

Amani Laetitia
Je suis ici pour faire découvrir ma passion de l'écriture et mon amour envers les animaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Popular Articles